Les bloqueurs de publicité sur les mobiles sont en hausse

Apple a introduit la prise en charge des adblockers en 2015 avec iOS 9. Jusqu'à présent, les bloqueurs de publicité ont mené une existence de niche sur les appareils mobiles, mais cela semble être en train de changer.

Pi-Hole peut également filtrer la publicité sur les appareils mobiles via une connexion VPN.

Heise.de fait désormais état d'une référence à une Étude réalisée par le fournisseur canadien BlockthroughL'étude montre que, bien que l'utilisation d'adblockers sur le bureau soit en baisse, l'utilisation d'adblockers sur le mobile augmente de manière significative, ce qui compense pratiquement ce phénomène.

Selon l'étude, 235 millions d'utilisateurs se servent d'adblockers sur leur ordinateur de bureau, tandis que 527 millions d'utilisateurs d'adblocks les utilisent sur des appareils mobiles - l'internet mobile étant de plus en plus utilisé, l'utilisation d'adblocks augmente également dans ce domaine. Le pic des installations d'adblockers dans les navigateurs de bureau a été déterminé par Blockthrough en 2017, après quoi les chiffres baissent et sont dépassés par les installations mobiles.

Sur Demande de heise.de Blockthrough a fourni des chiffres plus précis pour l'Allemagne : selon ceux-ci, le taux d'adblockers sur les ordinateurs de bureau est passé de 29 à 27 % entre 2016 et 2019, tandis que le taux d'adblockers sur les appareils mobiles est passé de un à trois pour cent. Il y a donc toujours moins d'appareils, mais la tendance est claire. En outre, on peut se demander dans quelle mesure des solutions telles que Pi-hole ou d'autres bloqueurs basés sur le DNS ont été prises en compte.

Outre les solutions compliquées avec VPN et un Pi-Hole-Outre l'installation (sur un serveur virtuel ou sur le Raspberry Pi de la maison), il existe également un grand nombre de bloqueurs de publicité installables pour iOS.

Que l'on veuille utiliser soi-même des adblockers et influencer ainsi négativement le modèle économique de nombreux sites web ou que l'on préfère les sites web tels qu'ils ont été conçus par le créateur (c'est-à-dire incluant de la publicité), cela dépend de chacun. Toutefois, comme de nombreux utilisateurs attachent une grande importance à la protection des données, on peut supposer que le taux d'adblockers continuera à augmenter sur les appareils mobiles également, à moins que de nouveaux modèles commerciaux ne proposent des publicités moins évidentes ou moins gênantes.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

fr_FRFrançais
Retour haut de page