Telekom introduit l'étranglement dans le réseau fixe

Volume de données pour les contrats de téléphonie mobile
Volume de données pour les contrats de téléphonie mobile

Les utilisateurs de smartphones le savent : les contrats actuels ne prévoient généralement qu'un volume limité avec un taux de transfert de données maximal, et une fois celui-ci épuisé, ils sont bridés. Telekom veut maintenant appliquer le même principe au réseau fixe : en fonction du raccordement, l'étranglement aura lieu dès qu'un certain volume sera atteint - les contrats conclus à partir du 2 mai 2013 devront contenir les clauses correspondantes ; Telekom lui-même part du principe que l'étranglement n'aura pas lieu avant 2016. Avant cela, il devrait déjà être possible de vérifier son propre volume de données via l'interface web afin de savoir si l'on sera affecté par l'étranglement.

 

Sans surprise, le Annonce par Telekom à un tollé : c'est précisément le point concernant l'absence de neutralité du réseau qui énerve de nombreuses personnes. En effet, les services propres à Telekom, l'IPTV et la VoIP (bien sûr uniquement de Telekom) sont exclus du calcul du volume et de l'étranglement. En revanche, d'autres services tels que YouTube, Watchever ou les téléchargements Steam comptent dans le volume, et l'égalité de traitement des différents services n'est pas garantie.

Les limites pour les différents types de connexion Telekom

  • Tarifs avec des vitesses allant jusqu'à 16 Mbit/s : 75 GB
  • Tarifs avec des vitesses allant jusqu'à 50 Mbit/s : 200 GB
  • Tarifs avec des vitesses jusqu'à 100 Mbit/s : 300 GB
  • Tarifs avec des vitesses allant jusqu'à 200 Mbit/s : 400 GB

En particulier, les 75 Go pour une connexion DSL de 16 MBit/s devraient être rapidement atteints à une époque où un jeu via Steam ou Origin dépasse déjà les 30 Go. La seule possibilité est de reporter les téléchargements plus importants jusqu'à la fin de la période de facturation. Cela limite également l'utilisation de services en nuage tels que Dropbox.

Il sera maintenant intéressant de voir comment les clients réagissent réellement (la première tempête de merde qui fait rage actuellement sur le net va certainement se calmer) et si les concurrents vont suivre le mouvement. C'est malheureusement à craindre, du moins si la stratégie de Telekom ne conduit pas à une baisse significative du nombre de nouveaux clients.

Mise à jour : Simulateur pour 384 kbit/s

Étant donné que la plupart des gens ne se souviennent heureusement plus de vitesses comme celles que Telekom veut offrir avec le throttling lorsque les limites sont dépassées, Chip.de propose un "simulateur" correspondant. En gros, il s'agit d'un proxy qui est limité à une vitesse fixe. Tous ceux qui veulent l'essayer peuvent Téléchargez l'outil "Charles" ici.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

fr_FRFrançais
Retour haut de page