A partir de la version 12 : FreeNAS devient TrueNAS

FreeNAS a été une solution de stockage populaire pendant des années, même pour un usage domestique - j'ai moi-même utilisé le système avec quatre disques durs dans des micro serveurs HP Proliant pendant plusieurs années. Avec la version 12, le FreeNAS vers TrueNAS - iXsystems réunit ainsi les branches commerciales et libres du système d'exploitation NAS.

L'avantage de cette méthode est qu'au lieu de deux versions distinctes du code, une seule doit être développée. L'innovation la plus frappante : à l'avenir, TrueNAS (FreeNAS) s'appuiera sur les éléments suivants OpenZFS 2.0 (précédemment : ZFS on Linux), de sorte que les développements futurs devraient être plus rapides. OpenZFS apporte le cryptage direct pour TrueNAS. Le changelog complet de la nouvelle version :

  • Crypto natif ZFS - Cryptage par jeu de données et prise en charge de la réplication cryptée vers des cibles non fiables.
  • Authentification à 2 facteurs - Utilisez des applications telles que "Google Authenticator" pour fournir une couche supplémentaire de sécurité lors de l'accès à TrueNAS.
  • Support KMIP - TrueNAS Enterprise ajoute maintenant la possibilité de s'interfacer avec des serveurs KMIP pour le stockage et la récupération de mots de passe et de clés de cryptage.
  • Amélioration des performances - Pratiquement tous les domaines de la plate-forme ont été mis à jour et comprennent des améliorations majeures des performances, y compris SMB, iSCSI, ZFS et plus encore.
  • Clés API - Tous les TrueNAS peuvent être configurés avec TrueNAS API v2.0 , et prennent désormais en charge les clés API pour l'accès à distance. L'API v1.0 n'est plus prise en charge.
  • Piscines Fusion - Permet de créer des pools avec des vdev tout-flash qui stockent des métadonnées et de l'IO en petit bloc. Cela permet d'obtenir des performances similaires à celles du flash pour toutes les opérations sur les métadonnées, mais avec la rentabilité d'un disque rotatif pour les blocs de stockage.
  • Support VPN - Support pour TrueNAS agissant à la fois comme un serveur et un client OpenVPN, en fonction de vos besoins VPN.

Personnellement, je vais attendre un peu plus longtemps pour faire la mise à jour de FreeNAS 11.3 vers TrueNAS 12 - juste avec une Réplication vers un autre serveur FreeNAS via Wireguard avec des snapshots ZFS, la configuration est peut-être un peu plus "sensible" qu'avec une seule boîte FreeNAS. Je vais au moins attendre la première version de Point (12.1). À un moment donné, cependant, il sera impossible de contourner la nouvelle version pour des raisons de sécurité uniquement.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fr_FRFrançais
Retour haut de page