devolo GigaGate Bridge : Rapport de terrain

Pour couvrir une plus grande distance via WLAN, devolo propose une solution avec GigaGate. Je l'ai comparé avec le répéteur d'AVM.

Moniteur GigaGate
Moniteur GigaGate
L'ensemble GigaGate se compose de deux appareils : la base, qui est connectée au routeur, et un satellite. Ce dernier dispose d'un port LAN gigabit et de quatre ports 100 Mbps. En outre, le satellite lui-même peut établir un WLAN, malheureusement uniquement dans la bande de 2,4 GHz.

La configuration est simple : mettez les deux unités sous tension, appuyez sur le bouton de configuration et attendez que les voyants d'état signalent que la connexion a été établie. Ensuite, le satellite peut être déplacé vers son site d'installation réel.

Comme pour toutes les solutions réseau qui ne sont pas basées sur des câbles réseau traditionnels, il existe également une différence entre les débits de données bruts et nets avec le pont WLAN. En outre, le débit annoncé de 2 GBit/s pour le WLAN n'est atteint que dans des conditions idéales ; même un mur de béton réduit la vitesse de transmission entre la base et le satellite. Dans ma configuration, entre 975 Mbps et 1040 Mbps sont atteints, à la fois dans le sens de la transmission et de la réception.

Dans mon installation, une connexion VDSL100 est transférée via le pont WLAN, et il y a également un NAS sur le routeur principal, un Fritz!Box 7490. La connexion DSL est transférée sans aucune restriction, et les débits de données vers le NAS atteignent un bon 40 Mo/s - ce qui est nettement mieux qu'avec la solution précédente avec une connexion DSL. Répéteur AVM 1750Emais est encore à environ 60 % des possibilités offertes par un câble Gigabit Cat 5e posé directement.

Comme d'habitude avec les connexions 802.11ac, le débit de données augmente avec plusieurs connexions TCP parallèles - le débit de données augmente en conséquence lorsque plusieurs flux ou fichiers sont transmis simultanément. Même en jouant à des jeux, il n'y a pas de retard significatif, le ping reste bon.

Interface web de GigaGate
Interface web de GigaGate
Si vous souhaitez configurer le GigaGate Bridge, par exemple pour utiliser un canal WLAN différent, vous pouvez le faire via une interface Web. Il est également possible d'y activer le WLAN client, qui, comme nous l'avons déjà dit, ne prend malheureusement en charge que les connexions de 2,4 GHz. La sélection du canal peut être particulièrement importante s'il y a déjà beaucoup d'autres WLAN à portée radio.

En outre, une mise à jour du micrologiciel peut également être effectuée via l'interface. La mise à jour automatique n'a pas fonctionné pour moi, j'ai dû télécharger le fichier de mise à jour manuellement, mais l'installation s'est faite sans problème par la suite.

Cependant, la solution de devolo, qui fonctionne bien, présente aussi des inconvénients : outre la consommation d'électricité, qui s'élève à une bonne vingtaine d'euros par an pour la base et le satellite (selon le fournisseur d'électricité), il y a aussi le prix d'une bonne 220 euros, que vous devez actuellement payer. à Amazon pour le kit de démarrage GigaGate.

Mise à jour du 03/09/2022 : toujours en activité

Même après presque cinq ans, le Gigagate-Bridge de Devolo est toujours utilisé. Le taux de transfert s'est stabilisé et suffit pour transmettre complètement la connexion VDSL, qui fournit 292 Mbit/s aux meilleurs moments. Le ping se situe à un peu plus de 13 ms pour l'ensemble du trajet (MacBook Pro -> Fritz!Répéteur 1750E -> devolo Gigagate -> FritzBox 7590 allumé Raccordement Telekom avec Super-Vectoringqui fournit également la bande passante maximale)

Actuellement, on peut acheter le devolo Gigagate Bridge pour environ 180,-€ sur Amazon.de, jusqu'à présent, c'était l'un des achats informatiques les plus durables que j'ai fait. Même s'il existe déjà des solutions de pont plus récentes avec WiFi 6E, le modèle de devolo est toujours solide et compétitif.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

fr_FRFrançais
Retour haut de page